Expérience théâtrale médiéval/fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avant-Poste du roi Simon V

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alzeban Nab



Messages : 3
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Avant-Poste du roi Simon V   Sam 28 Fév - 16:40

Ils étaient née d'une mer de sable, de la chaleur du soleil et d'une brise à la foi sèche et rarissime. Leur peau était dur, rêche, et le chanvre de leur cheveux allait d'un noir de jet à un brun foncé. Le regard qu'ils jetaient sur le monde était tâché d'une certaine amertume, née de l'attente d'un meilleur destin, de la fouille des ruines cendrés des villes trop souvent pillé par les bandits du désert. Ô comme la vie est dur entre dune et lune, Ô comme la vie est dur entre croissant et sang.

Cette nuit était froide, comme bien d'autre la précédent, et seul les reflets de la lune pouvait nous convaincre que le ciel ne nous était simplement pas tombé sur la tête pour nous recouvrir de se drapé froid et distant qu'il était. L'homme du désert, contrairement à celui des prairies et des villes, sait reconnaître les étoiles pour ce qu'elles sont réellement, un rêve inatteignable et futile.

J'étais donc là, oui moi Alzeban Nab, à regarder le firmament depuis cette dune à l'est du camps appartenant à ces hommes du rois. Pourquoi étais-je là à fouler ce même sol que les barbares blancs et puant? Probable que cela ai un lien avec mes origines métisses originaire du viol de ma mère lors d'une ancienne guerre. Enfin, je gardais l'origine de ma bâtardise pour les soirées ou, l'alcool coulant à flot, je m’apitoyais sur mon sort et ce n'était serte pas le cas en cette nuit. C'était une soirée de victoire, tentais-je de me convaincre. En effet, la veille nous avions vaincu l'armé de Nal-Eb Delov, cousin d'El-Eban, un tiran local qui usait du manque de poigne du roi Simon dans cette région pour imposer les pauvres citoyen locaux à des taux horrifiants. Cependant, ne croyez pas que je ne porte le roi Simon en grande estime. Loin de moi cette idée, mais il va s'en dire qu'entre un tiran à mille lieu et un tiran à un seul, je choisirai toujours celui auquel je peux cacher mes piécettes.

Cette rébellion était née du sac de Nel Edan, une petite communauté de cueilleur de datte par les hommes d'El-Eban. Ceux-ci avait décidé de ce lâcher lousse sur les paysans qui avaient refusé de payer la dote du tiran (un paiment récolté afin de pourvoir au mariage d'une de ces soeurs... enfin toute qu'une histoire politique sans véritable fondement). La vérité, ces qu'Eban avait fait un pas de trop et que nous avions décidés de le châtier.

Aujourd'hui, leur de la vengeance approchait et ces peut-être pourquoi je ne pouvais me résoudre à festoyer... le sang restait à couler et celui des hommes des sables est chaud... bouillonnant même. Cette extase, née de l'attente du combat, ne faisait que s’amplifier au rythme des victoires.

Je suis Alzeban Nab et cette guerre ne ce terminera pas qu'avec la mort d'EL-Eban... mon cœur est à l'acier et au sang désormais.
Ceci est mon Djihad, ceci est ma vie.


Des bruits de pas m'éveillèrent de ma torpeur et je réalisai que j'avais empoigné la lame de mon sacre d'ou coulait désormais mon sang. Un homme du roi s'approchait de moi...

''Que veux-tu?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Durazzo
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Sam 28 Fév - 18:47

Les craquements de la caravane et le souffle du vent au travers de la toile, relaxait le Chevalier Durazzo. Il était étendu sur un des petits matelas de paille installé dans la charrette, en prévision du voyage.  La route avait été longue et elle le serait d'autant plus après leurs séjour dans ce milieu aride et désertique.  Le Chevalier avait été nommé par le roi Simon V en prévision d'aller porter des renforts et des ressources à leur avant-poste dans la mer des sables.

Les pensées du soldat s'égarait. C'était l'avant dernière demande du roi envers son chevalier avant la retraite de ce dernier. Ishkur Durazzo avait servie au ordre du Roi Simon depuis ses plus jeunes année. Ces seulement après de longues années de voyage, de diplomatie et de sang, qu'Ishkur avait réussi a obtenir sont titre de Chevalier. A ce moment agée de 17 ans il fut dépêché comme chef de troupe dans les coins les plus éloigné, des terres du roi Simon. Sont sang froid dans les situation, sans compté l'aide de l'un de ses plus vieux amis, l'avait sauvé bien des fois. Les anciens frères d'arme du Chevalier étaient peu nombreux, quelques un avait survécu et le rejoindrais bientôt.

La roue de la charrette ou il se trouvait venait de s’enliser tirant de ce fait Ishkur de sa torpeur.  Le chevalier quitta son véhicule et vu qu'il ne se trouvait qu'a quelques dizaine de mètres de l'avant poste. Il y était enfin, cela faisait plus de 2 années que le Chevalier n'avait pas mit le pied a cet endroit. Cet avant-poste était un lieu qui permettait au roi Simon de faire valoir ces lois et ces règles, aux peuples du désert. Il n'avait pas été utilisé a sa pleine capacité depuis des années. Par contre l'agitation récente causé par El-Eban avait forcé le roi Simon a ré ouvrir l'avant poste.  Les renforts, qui suivait le Chevalier Durazzo, allait remplir a nouveau tout les batiements de cette base.

Les travaux pour remettre le camp en état avait prit 3 jours, avec l'aide de quelques civils local. Par contre a peine le camp restauré, un éclaireur vint informé le Marquis Lanthwick qui dirigeait l'avant poste, qu'une petite armée formée par Nal-Eb Delov le cousin de El-Eban était en route pour le camp.  A ce moment le Marquis avertis ses hommes et recruta des hommes dans les villages voisins pour éliminer cette menace.  

Ishkur quand a lui ce battrais en deuxième ligne, étant un habile manieur de la naginata, il protégeait la première ligne de bouclier qui était presque tous des civils qui était venu aidé.

La bataille fit rage durant plusieurs minutes, le combat était inégal les troupes de Nal-Eb était trop nombreuse pour le peut d'homme du roi envoyé a l'avant poste. Par contre, l'aide d'un petit groupe d'homme qui arriva dans le flanc de l'armée ennemi, retourna la situation et forcèrent les troupes de Nal-Eb a battre en retraite.

Durant la bataille le Chevalier Durazzo avait été blessé une lance dans la cuisse. Il avait par contre été très chanceux car la première et deuxième ligne avait énormément souffert du combat.  Heureusement Ishkur savait qu'un deuxième convoi de renfort était en route pour l'avant-poste, ils ne seraient plus dans la même situation la prochaine fois. Le prêtre de Krag s'occupa de guérir ces blessures et lui permirent de quitté sont lit.

La soirée suivant la bataille fut une vrai fête, les chants et les danses étaient incessant, par contre Ishkur n'avait pas la tête a la fête, il se disait: Je fêterai lorsque cela vaudra la peine, El-Eban est le vrai objectif de cette expédition.  Le soldat avait hâte au lendemain, sont frère d'arme conduisait la deuxième caravane de renfort. Alors qu'il se déplaçait dans l'avant-poste,  en pensant a tout et a rien, l'homme remarqua quelqu'un assis loin du centre de la fête. Ishkur le reconnu cet homme faisait partit du petit groupe qui avait intervenu pour les sauvés lors de la bataille. Il s'approcha de lui d'un bas rapide.

Arrivé près de l'homme ce dernier le Chevalier pu voir la lame dans sa main. Par réflex le soldat mit la main dans son dos pour aller sentir le métal froid de sa Naginata. Il se repprocha de l'homme qui lui dit ''Que veux-tu''. Le tutoiement de l'homme des sables le déstabilisa, en général le vouvoiement était plus utilisé par les civils envers les porteurs des couleurs du roi. Ishkur reprit ses esprits et répondit a l'homme:


-Je voulais vous remerciez pour ce matin, sans votre aide je ne sais pas si tout ces hommes seraient la ce soir. Nous vous devons le respect pour votre interventions.  Je suis le Chevalier royal Ishkur Durazzo, commandant de la troupe de renfort du nord. Je vous remercie!


Le soldat tendit le bras vers l'homme des sables.

-Malgré cette victoire notre véritable objectif en ces terres  n'est toujours pas accompli, nous devons toujours capturé El-Eban pour le Roi Simon.

_________________
La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V.

Chevalier Durazzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alzeban Nab



Messages : 3
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Sam 28 Fév - 22:35

J'essuyai le sang qui ruisselait le long de cette lame argenté qui était la mienne. Me retournant de nouveau vers le firmament, je soupirai face aux dunes qui flottait doucement sur la mer de sable. Était-il possible d'être plus las? Du haut de ces 24 ans, Alzeban se sentait déjà comme un vieillard décrépie et putride. L'honneur, la loyauté et la fierté qu'il avait toujours porté en son cœur l'avait quitté et tout ce qui demeurait était ce sentiment de justice. Non pas cette justice pur et fraternel qui voulait que tout les hommes puissent avoir un pain, mais plutôt celle qui, cruelle et dur, attendait le châtiment du vil et du perfide. Oui, le temps était venu pour Alzeban de vivre de l'épée.

- Nul besoin de me remercier, ma lame avait soif du sang de ces êtres perfides. Ne me crois pas barbare, mais mon peuple à trop longtemps souffert du joug de ces mécréants. Ishkur Durazzo, ravi de faire ta connaissance. Je suis Alzeban Nab, fils d'un homme pourrie depuis bien longtemps. Sache, cependant, que si votre... notre... roi désir capturer El-Eban vivant, il faudra si prendre autrement qu'en chargeant tête baissé. El-Eban se retranche dans les cavernes de l'est et l'entré passe par un col ou il serait bien trop aisé de prendre une armé en tenaille. Je vous connais homme de l'ouest et votre sens de l'honneur vous perdra dans ces dunes et ces ravines. Sauf si vous savez faire usage d'un guide local... lequel à un prix, manifestement. Plutôt que de se promener sur la rive et regarder le poisson d'un oeil d'envie, mieux vaut rentrer chez soi et tisser un filet... Que dites-vous?

Alzeban sourie alors, ce qui ne lui arrivait que bien trop rarement, et tendis une main sanguinolente à l'homme du roi. Le chevalier pouvait voir, dans son regard, la chaleur des hommes du sud, mais également quelque-chose d'autre... une sorte de reflet brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Durazzo
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Dim 1 Mar - 0:16

-Sache, cependant, que si votre... notre... roi désir capturer El-Eban vivant, il faudra si prendre autrement qu'en chargeant tête baissé. El-Eban se retranche dans les cavernes de l'est et l'entré passe par un col ou il serait bien trop aisé de prendre une armé en tenaille. Je vous connais homme de l'ouest et votre sens de l'honneur vous perdra dans ces dunes et ces ravines. Sauf si vous savez faire usage d'un guide local... lequel à un prix, manifestement. Plutôt que de se promener sur la rive et regarder le poisson d'un oeil d'envie, mieux vaut rentrer chez soi et tisser un filet... Que dites-vous?

Ishkur sourit, bien entendu le soldat avait beaucoup voyager, en fait assez pour savoir que Alzeban disait vrai. Sans une bonne connaissance des dunes et des cavernes environnante les chevaliers royaux aurait peu de chance de retrouver El-Eban.  Le chevalier remonta les yeux vers l'homme du désert:

-Et bien je suis d'accord avec vous a propos des dunes. Je crois qu'un guide nous serais utiles, car ce désert est immense si on ne sait pas ou chercher et non a cause de mon sens de l'honneur. Dit le chevalier avec un sourire en coin.

Alzeban leva sa mains sanguinolente vers Ishkur, qui la serra sans hésiter.

Il aimait bien le caractère de cet Alzeban Nab. Par contre le regard de ce dernier troubla Ishkur, il était... Étrange comme si l'homme était tourmenté par d'ancien souvenir. Mais le chevalier Durazzo pouvait comprendre tout cela il avait lui aussi perdu bien des choses dans sa vie.

-En parlant de guide vous parliez de vous j'imagine. Et pour la rétribution le roi Simon V apprécie beaucoup ce genre de petit service. Vous serez récompensé pour cet aide il est certain.  Par contre nous ne partirons pas avant demain, je dois attendre l'arrivé des renforts avant de pouvoir partir chercher notre cible.  Nous serons un groupe réduit pour allez le sortir, mais je pourrais discuté avec le Marquis, pour savoir si il pourrait, nous faire une diversion qui pourrait, nous rendre la tache un peu moins difficile.


Le chevalier eu un petit rire cassant en disant la fin de sa dernière phrase.

-Sur ce je dois rejoindre mes quartiers, j'ai quelques affaires a régler avant demain matin. Profiter bien de la fin de la fête. Nous nous retrouverons demain ici lorsque le soleil seras au centre du ciel.

Ishkur salua de la tête son interlocuteur puis se retourna et commença a marcher vers le avant-post. Il sentait le sable rouler en dessous de chacun de ses pas, les pensées du Chevalier Durazzo s'égarait a nouveau.  Ce coin du pays était vraiment vide, il avait toujours détesté le désert.  Depuis sa première venu, il avait bien failli mourir lors de cette mission. Ils étaient cinq et avaient été séparé, Durazzo avais environs 19 ans a ce moment. Il avait essayer de se repéré mais il n'y avait rien a la ronde. Il avait beau marcher il ne voyait rien, puis a court d'eau et de vivre le soldat s'était écroulé.  Le chevalier s'était réveillé dans une petite maison, une prêtresse de Driax le regardait.  Il n'avait jamais sut pourquoi cette dame l'avait sauvé. Ne sachant pas parler sa langue aucun moyen de communiqué.  Le soldat avait rejoint l'avant poste du roi qui se trouvait a quelques km vers le nord, du village ou la maison se trouvait.

-CHEVALIER DURAZZO!!!!! S'exclama un des soldats qui festoyait près du feu central.

-Bonsoir. Répondit Ishkur en les saluant de la tête.

-Allez venez boire avec nous, POUR LA VICTOIRE!


-Désolé, je ne suis d'humeur a boire ce soir mais je le serai bientot, dit-il en riant.  Puis se retourna et marcha d'un pas rapide vers ses quartiers.


Arrivé a sa chambre le chevalier retira son armure et posa le fourreau contenant sa Naginata. Il s'installa devant son autel de Driax et entreprit sa prière.

-Oh Driax dieu des dieux. Je t'implore protège ma mère et ma soeur qui sont éloigné, ce sont des femmes bonnes.  Oh Driax dieu juste et impartial. Permet moi de faire des choix juste et éclairé qui me permettrons d'achevé la tâche qui me fut accordé par mon roi et qui me permettra de pouvoir être maitre de mon destin.  Je protègerai toujours les faibles et défendrai toujours les valeurs de mon roi.  Oh Driax dieu qui voit tout et qui sait tout, aide mes frères d'arme a faire un voyage sécuritaire et d'arriver a traversé sans encombré se désert mortel.  Oh Driax.


Le chevalier se releva en disant:

-La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V!


Il se retourna et alla s'étendre quelque peu pour reprendre des forces pour le lendemain.

_________________
La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V.

Chevalier Durazzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Arkül



Messages : 3
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Lun 2 Mar - 19:21

Seul dans les ténebres de la nuit avancais un homme au passé aussi sombre que la nuit elle-meme. Le chevalier avancais la tete perdu ailleur....bien bien loin dans ses souvenir de son horrible passé. Souffrance, peur, agonie... ce sont tous des sentiments qui l'envahissais au moment du crime de ces miserables orc verreux qui ont massacrer et bruler l'entiereté de son village natale : vishmund. Son plus horrible souvenir fut le sentiment d'impuissance qui l'envahissa au moment où le chef des orcs trancha d'un coup sec, la tete de ses deux parents. La fureur qui l'envahi se jour a bien failli lui couter la vie, il se rappela avoir pris une faux qui traina dans les main d'un villageois a qui les entrailles étais éparpillée un peu partout, et couru jusqu'a l'assassin de ses parents et lui sauta dessus. Tout ce qui se rappela après fut l'arrivée des troupe du roi Simon V un jour plus tard et une immense douleur au torse. Il se rappela comment les pretre de krag lui sauverent la vie et comment il s'étais enroler pour etre chevalier royale et surtout, de se bon vieux Ishkur Durazzo, capitaine de son petit bataillon. Le destin les séparèrent un long moment avant qu'il puisse avoir le plaisir de se cotoyer encore une fois et s'emplir de gloire et d'honneur a ses cotés et ce jour fût arriver... ou plutot devrais-je dire, cet nuit.

Arrivé à l'Avant-Poste du roi, je constatai nombre de corps jonchant le sol la vie les ayant quitter et de nombreux soldats du roi festoyer autour de nombreux feux. Un sourire en coin se dessina sur le visage du chevalier et pensa tout haut:

- Une autre victoire à ton compte mon cher Durazzo.

L'homme a l'armure de cuir sombre, s'avanca près d'un homme visiblement atteint par l'alcool et lui demanda où se trouvais le chevalier Durazzo.

-Je suis le chevalier Arkül du 5ieme bataillon du roi Simon V, J'aimerais rencontrer le chevalier Durazzo chef de la petite troupe de chevalier royale qui est venu en renfort. Pouvez-vous m'indiquez où est sa tente ?.

Apres de nombreuse minute de déchiffrage du language incompréhensible de l'homme à l'haleine putréfiante, il compris ses indications et se dirigea lentement vers la tente indiqué. Arrivé a sa hauteur, il entendit une voix familière dire a voix haute:

-La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V!

Et entendit des pas. C,est à ce moment que le chevalier cuirassée fit irruption dans la tente sans avertissement et dit:

- Justice seras faite et la gloire seras notre, mon frere et cette fois j'aurai l'honneur de combattre une fois de plus à tes côtés.

Il lui tendit les bras à la façon des chevalier et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Durazzo
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Mer 4 Mar - 21:39

Ishkur entendit des pas. C'est à ce moment que le chevalier cuirassée fit irruption dans la tente sans avertissement et dit:

- Justice seras faite et la gloire seras notre, mon frere et cette fois j'aurai l'honneur de combattre une fois de plus à tes côtés.

Le Chevalier Durazzo se retourna et vit son frère d'arme approché dans sa direction, enfin. Quel soulagement, les derniers jours avait été rude et la présence d'Arkul le rassura. Si il était la le reste n'était pas loin non plus.

Arkul lui tendit les bras à la façon des chevaliers, Ishkur sans aucune hésitation lui sera les bras, et inclina la tête en signe de respect.


-Justice et honneur mon frère, et effectivement une fois de plus nous effectuerons notre devoir. Content que tu sois la, j'imagine que les autres ne doivent pas être bien loin. Disons que la journée a été assez éprouvante, une chance que votre caravane est arrivé aussi rapidement. Les hommes du cousin de El-Eban étaient plus nombreux que prévu, nous avons failli être surpassé. J'ai reçu une lance dans la cuisse, par la grâce de Krag et Driax le Prêtre n'était pas bien loin.

Le chevalier Durazzo lâcha les bras de son ami et se retourna et pris sortie pris sa Naginata et sortit une pierre a aiguisé de ses affaires. Puis alla s'asseoir sur un des petits banc en bois, près de sa paillasse.

-Demain nous allons retrouvé Alzeban Nab un soldat des terres local, il nous aidera a débusqué El-Eban et a rétablir l'ordre et la justice dans ces terres aride. Demain j'irai parler au Marquis avec un peux de chance il pourra nous offrir du soutiens pour une diversion. J'espère pouvoir sortir le chef de la rébellion et l'amener au roi Simon vivant pour qu'il puisse juger par lui même du châtiment a recevoir.   Et ensuite mon ami nous allons partir, le roi ma parler de quelque chose d'intéressant a propos, d'une petite contrée nommée Forge-Bois.  Mais il t'expliquera sa mieux que moi, lorsque nous lui rapporterons Eban.


Dit le chevalier avec un petit sourire en coin, il savait que son ami n'avait vu le roi que rarement en face.  Uniquement lorsque leur unitée allais faire son rapport, dans le temps que celle-ci existait... Bien des choses c'étaient passée.

Ishkur qui aiguisait toujours sa Naginata, commença a ressentir le poids de sa journée.


-Je crois bien Arkul que je vais m'étendre un peu, la journée a été longue et je crois que la prochaine le sera encore plus... Dire que dans trois jours un de nos frères d'arme se fait adoubé officiellement comme chevalier par le roi, et qu'il y aura un grand banquet.  Et nous nous sommes coincé dans le désert, disons que je vais essayer de ne pas trop pensée a toute la nourriture qu'ils auront la-bas... Pendant qu'ont mangent des rations.  Mais bon au moins nous faisons notre devoir.

_________________
La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V.

Chevalier Durazzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alzeban Nab



Messages : 3
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Ven 6 Mar - 15:41

Ce fut une nuit sans rêve, sans temps et sens véritable repos. Le sol froid de ces nuits de désert avaient souvent cet effet sur les âmes agitées. Je me levai et parcouru le campement des yeux. Les hommes étaient nombreux à ronfler et le son que cela produisait était des plus dérangeants à mes oreilles. Je pris la direction du centre de la place où un puits, appartenant à d'ancien occupant, me permit de remplir ma coupe. Je bue goulûment les douces lampés de ce liquide porteur de vie avant d'en remplir mon outre que je portai à ma ceinture. Je m'accroupis près d'un homme de forte taille dont la bouche laissait couler un filet de bave répugnant. J'ouvris son sac et constaté qu'il avait une miche de pain, ce qui était exactement ce dont j'avais besoin. Je pris une petite piécette de ma bourse et la déposai dans son sac avant de quitter le centre de la place. Le temps étant encore aux aurores, j'étais seul à naviguer entre les tantes. Je me suis donc assit près d'une grande tante disposé au centre du campement et, tout en mangeant un peu de pain, je me mis à tailler quelques flèches.

Je murmurai ,sans rythme et n'y chaleur, une chanson que me père m'avait un jour raconté. Je ne me savais pas écouté par Durazzo qui replaçait tranquillement sa cuirasse en ce chaud matin.

- '' They tell of those who returned from the war as remnants,
mere fragments, a handful of wounds
chanting a hymn of death,
filling the air with psalm after chilling psalm—
How years of deprivation cast a shadow
over their eyes, their lips,
the echo of their falling footsteps
filling the air like a death knell
as they sang their canticles of chaos,
their black, funereal songs.

Is there any glimmer of light
behind the ashen secrets of these silent eyes?
Stories of the nights that passed slowly
and the thick, heavy snow?
of a sleepless sadness in the eyes of the watchmen
who kept vigil in the bloody trenches
while night shed snow on their eyelids
and they lost feeling in their feet?

They watched over the catacombs of night,
drunk with insomnia and the promise of victory,
as the sinews of feeling in their memories died
in a cold, naked silence.
They watched over life with a weariness
bitterly twisted, anciently shackled—
a story unfolding in every pair of eyes,
told to a night of restless dust.

And the soldiers who slumbered with the dead,
sleeping on the frozen earth—
Their dreams are nightmares full of fire,
cadavers, savagery and sickness,
till morning returns, and death with its blackened fangs
passes through again, reaping,
leaving nothing behind but the silence of ruins.

Evening is lost to a thousand dawns,
and morning to a thousand nights—
Everything withers and crumbles; nothing remains
but a memory and a shadow.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Arkül



Messages : 3
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Jeu 26 Mar - 22:09

-soit, demain le reste des renforts devrais arriver peu après midi. Le sable et le terrain inhospitalié a donner du fil a retordre aux roues des charettes c'est pourquoi jai pris personnellement les devants à pied. Puisse les rêves t'être favorable et le sommeil bon, mon frere.

Sur ces dernieres paroles, le chevalier cuirassé sortie de la tente et se faufila à travers les tentes et les hommes ivres morts jonchant le sol. Il s'éloigna du camp et se hissa au haut d'une dune de sable. Il laissa le vent chaud de la nuit lui caresser le visage et il perdit son regard dans la blancheur de la lune. De doux souvenir lui revint à l'esprit: sa femme, son fils unique qui parcourais les xhamps de blé armé de son petit bâton chassant les méchant orc imaginaire, la douceur de son foyer... Puis viens une vague de souvenir plus douloureux, le visage du chevalier se crispa et un expression horrifié remplaca aussitot l'expression de bonheur qui emplissais son visage un instant avant: son retour à sa ferme après une long séjour au loin à patrouiller avec son capitaine Durazzo, l'épaisse volute de fumée noir s'échappant de ses champs,de sa maison...de sa femme et de son fils...pendu et bruler vif, ses voisins lui avais informer peu apres que d'affreuses créature verte et crasseuse étais sortie de nulle part et avais piller , tué et bruler tout ce qui se trouvais sur leur chemin. L'homme avais perdu tout ce qu'il aimais face au meme enemi et le sentiment d'impuissance l'envahissais encore une fois de plus.

À ce moment, Arkül se reveilla de sa revasserie et se rendit compte qu'il avais son épée de dégainée et qu'une larme coulais le long de sa joue. Il rangea son arme ,s'essuya la joue et redescendit vers le camp avec une humeur massacrante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Durazzo
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Dim 29 Mar - 21:39

-Soit, demain le reste des renforts devrais arriver peu après midi. Le sable et le terrain inhospitalié a donner du fil a retordre aux roues des charettes c'est pourquoi jai pris personnellement les devants à pied. Puisse les rêves t'être favorable et le sommeil bon, mon frere. Dit Arkul avant de quitter la salle.

Durazzo s'étendit sur son petit lit, cela ne prit que quelques secondes et le chevalier plongea dans des pensées profondes.  Sa nuit fut rude, depuis le début de son adoubement Ishkur avait affronté de nombreux ennemi du Roi, Orc, Elf noir, barbare et bien d'autre. Par contre le chevalier se doutait de ce que son Roi allait lui demander, depuis un certain temps le Roi Simon V s'intéressait a de petite terre au sud de sa capitale nommer Forge-Bois.  Il avait eu vent que son ancien lieutenant le nouveau Sire,  Hiro Ré Valowayn, ainsi que sa petite troupe nouvellement formé, allait bientôt quitter la forteresse du nord dans le but de se rendre a Forge-Bois.  Si le Roi avait envoyer son ancien mentor et son ancien lieutenant sur ces terres il se doutait bien qu'elle serait la dernière demande du Roi a son égare.  Le chevalier savait qu'il devait dormir sans quoi le lendemain matin arriverait bien plus vite que prévu, mais il se demandait a quoi allait ressemblé ces terres, il n'avait jamais été sur les terres de l'ancienne Citée. On disait qu'il y avait...

Un soldat entra brusquement dans la tente du Sir tirant rapidement ce dernier de ces pensées, dehors il faisait déjà jour Ishkur n'avait pas dormit de la nuit.


-Chevalier Durazzo le Marquis veux vous voir sur le champs!
Dit rapidement le soldat qui gardait le yeux baisser devant le Sir qui se levait encore une fois du mauvais pied, Ishkur ronchonna qu'elle parole en faisant signe au garde de sortir.

C'était une mauvaise manie du Sir, la plus part du temps il avait tellement mal dormit durant la nuit que son caractère était exécrable le matin.  Comme la plus par des chevaliers du Roi Simon, la plus part poussé a bien des stress, ces derniers étaient, pour le grosse majorité, des chef d'unité ils ne pouvaient arrêté de pensé, pour le bien de leurs hommes. Et les soldats le savait, ces pourquoi celui qui venait d'aller porté le message a Ishkur n'avait pas répliquer ou parler plus qu'il le fallait, puis avait quitter.

Ishkur mit rapidement sa cotte de maille, son plastron de cuir, empoigna le fourreau de sa claymore et de sa Naginata. Puis plaça son casque sur sa tête, releva la visière, il fini en rangeant ses armes a l'intérieure de leurs fourreau respectif.

Le chevalier Durazzo éloigna la petite porte de tissus de l'embrasure puis sortit de ses cartier, d'un pas lourd. Il traversa le camps, le soleil avait a peine commencé a éclairé leurs campement.  Ce dernier commençait a se réveiller et les gardes de tour de nuit se dirigeait vers leurs dortoir.  


Arrivé a la tente principal du Marquis, le Chevalier fut obliger de calmé la fureur qu'il ressentait. Il entra d'un pas rapide dans la tente.  Le marquis se retourna vers Durazzo.


-Mauvaise nouvelle se matin mon amis, El-Eban a mobilisé une petite troupe, une centaine d'homme d'effectif, et elle se dirige vers nous, elle sera la avant le zénith. Vous devez partir le plus rapidement possible, nous allons repoussé le groupe cela pourra faire une bonne distraction le temps que vous avanciez dans les terres.  Je vais envoyer avec vous un fauconnier il pourra nous transmettre votre position lorsque vous aurez trouvé El-Eban.

Ishkur inclina la tête en signe de compréhension.

-Bien Sir, nous partirons le plus rapidement possible, j'aurais avec moi pour m'appuyer le Soldat Arkul, mon binôme l'hors de séparation. J'ai aussi engager Alzeban Nab, un combattant local qui nous servira de guide.  J'aurais voulu attendre plus longtemps le reste de mon unité, lorsqu'ils arriveront je les laisse sous votre commandement jusqu'a mon retour. Donc en plus avec votre fauconnier nous serons 4 pour aller débusqué El-Eban.

-Bien Chevalier Durazzo, une chose de plus le fauconnier qui ira avec vous est un prêtre de notre bon dieux Krag, ne le sous-estimé pas il va vous surprendre.  Maintenant partez!


Le Chevalier inclina a nouveau la tête.

-Oui Monsieur.

Puis il se retourna et quitta la pièce d'un pas plus rapide que lorsqu'il était entré. Il fallait qu'il trouve ses hommes le plus rapidement possible si ils voulaient partir tôt, Arkul ainsi que le fauconnier ce serais pas difficile a trouvé. Par contre Ishkur n'avait aucune idée ou se trouvais Alzeban, il devrait le chercher.  Durazzo vit au loin son frère d'arme descendre une dune, lui aussi avait l'air de ne pas avoir bien dormit. Ce pays n'aidait pas non plus le sommeil.  Ishkur se déplaça rapidement jusqu'au pied de la dune.

-Arkul désolé de te pressé ce matin mais on doit se préparé a partir le plus rapidement possible. Je dois trouver notre guide, durant ce temps tu iras rejoindre le fauconnier, il est est dans la tente aménagé en chapelle.  Il saura que tu va le rejoindre.  Donc on se prépare tu a moins d'une chandelle pour être prêt et m'attendre a l'entré du campement avec les chevaux. El-Eban a déployer cent homme contre l'avant post, nous devons être partit avant l'heure arrivé ils seront la avant que le soleil soit au dessus de nos têtes.


Sans attendre son avis le chevalier se dirigea vers les allées qui parcourait le camps. Il devait trouver Alzeban rapidement.

_________________
La parole du roi est indéniable, mais la parole du peuple est vital, protégeons les faibles et aidons les justes. Justice sera fait et les terres seront Sainte! Inclinez-vous devant les Chevaliers du ROI SIMON V.

Chevalier Durazzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Arkül



Messages : 3
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   Ven 3 Avr - 14:09

-Arkul désolé de te pressé ce matin mais on doit se préparé a partir le plus rapidement possible. Je dois trouver notre guide, durant ce temps tu iras rejoindre le fauconnier, il est est dans la tente aménagé en chapelle. Il saura que tu va le rejoindre. Donc on se prépare tu a moins d'une chandelle pour être prêt et m'attendre a l'entré du campement avec les chevaux. El-Eban a déployer cent homme contre l'avant post, nous devons être partit avant l'heure arrivé ils seront la avant que le soleil soit au dessus de nos têtes.

Le son d'un cor provenant de l'avant-poste retentit à travers le camp.Le chevalier adressa un bref signe de tête d’acquiescement à son capitaine et le regarda se diriger d'un pas pressé dans la ligné de tente un peu plus loin. Seul il pensa à cette toute nouvelle situation, il allait laisser périr nombres de bon et valeureux hommes dans une bataille pour que lui et une poignée d'homme puisse se diriger , évidemment, vers El-eban avec l'esprit tranquille. C'étais contre les convictions de l'homme cuirassé mais si tel étais les ordres de son capitaine....alors soit!

Arkül se dirigea à son tour à travers les lignées de tentes où se préparais déjà nombre de soldat. Alors d'une voix fortes il disa:

- Mes sires!....mes frères ! Mes compagnons d'armes ! Puisse le courage être avec vous tout au long de la bataille, cette guerre s'acheve vous reverrez bientot votre famille et vos terres ! Soyez fort et brave une fois de plus compagnons, soyez fort et brave pour votre roi, soyez fort et brave pour votre famille et surtout. soyez fort et brave pour vous et vos compagnons ! Répandez la justice par le fer et libérez ces terres du mal!

Il dégaina son arme et la pointa haut vers le ciel et cria:

-POUR LE ROI SIMON! À LA GUERRE!

S'en suivi une longue acclamation des troupes l'ayant entendu celles-ci se préparant plus vite que quelques instants aupravant, maintenant plus que motivé. Après ses dernières paroles, le chevalier se dirigea vers la tente-chapelle et y entra. Il y vu un homme et lui adressa la parole:

- Alors se dois être vous l'homme dont me parle Durazzo: Le fauconnier.

Arkül regarda le sol pres de l'homme d'un regard triste et dit:

-Nous abandonnons tous ces hommes ,à leur sort, eux qui aurons fortement besoin de nous. Tous sa pour aller abattre un seul homme, certes tête dirigeantes de l'ombre qui grouille en ces terres, mais un seul homme tout de meme... Notre place est au combat avec ces vaillants guerriers et non au loin...

Son regard s'affermit et il regarda son nouveau compagnon.

-mais si tels sont les ordres alors soit!

Il lui tendit les bras à la façon des chevaliers:

-Je suis Arkül Chivari, soldat du roi simon IV du 5ieme bataillon et vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant-Poste du roi Simon V   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant-Poste du roi Simon V
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépot d'arme/avant poste ork
» Avant poste de Fondcombe
» Eldars Vs Ork en 1500 pts.
» Avant-poste ou fort nain
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légende :: ZONE PERFORMANCE DE JEU :: La mer des sables-
Sauter vers: