Expérience théâtrale médiéval/fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et oui, je suis Verve D'Or...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VERVE-D'OR

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 41
Localisation : Voie Lactée

MessageSujet: Et oui, je suis Verve D'Or...   Mar 28 Avr - 3:45

"Salut Étranger!

Je suis qui? Tu veux savoir qui je suis? Par les mamelles croutées de la reine des orques, tu ne manques pas de culot! On n'a pas trayonnés de truies ensemble, à ce que je sache. Et d'abord, t'es qui, toi...

Ah, t'es quelqu'un bourré de pièces d'or qui veut me payer à boire... Alors là, mon culotté, ça change tout! Je suis quelqu'un de bourré qui manque de pièces d'or et j'ai soif! Tire-toi une bûche mais je te préviens, ça va te coûter une fortune d'apprendre mes infortunes...

Mélisianna! Deux trucs chers et rares qui cognent! Pour commencer! Non, seulement pour moi! Monsieur prendra bien ce qu'il veut...

Mais tu bois toi aussi, j'ai horreur de boire seul...

Merci ma belle. Allez, me fais pas ces yeux-là, je sais que tu m'adores dans le fond... Bon, allez, laisse-nous seuls, on doit parler entre hommes...

Santé! Bon mon capitaine. Tu veux savoir quoi au juste? Car c'est vague divaguer sur une existence. Et ça se divise ad vitam æternam... On parle de vie terrestre, spirituelle, de déboires et de succès, de fantasmatisations existentialistes ou bien on reste terre-à-terre et on se limite aux faits hystériques qui sont sensés être objectifs... Bon, à tes yeux de gobelin battu je vois bien que je te perds... Alors, tu veux savoir quoi au juste?

D'où je viens? Malédiction! Là, tu vois, c'est un sujet rouge. Ça ne te regarde pas... Pas le goût d'en causer... Je peux juste te dire que je viens d'un endroit pourri par la puissance qui me donne le goût de dégueuler mon existence oiseuse, âcre et crasseuse... Je suis né dans un endroit pourri où les promesses étaient roses et somptueuses pour mieux se métamorphoser en griffes de fer crû, histoire de déchiqueter mes espoirs de bambins innocent et naïf. Je peux au moins te dire que la destinée m'a volé toutes celles que je chérissais le plus au monde, trois flammes dont la silhouette carmine échauffait mes aspirations à concrétiser ce qu'il y avait de meilleur en moi... Alors, d'où je viens? D'un bordel de putes qui chantent un hymne éternel à la déception de cette vie morne et ridicule...

J'ai beaucoup bourlingué, tu vois. Je suis né à la quadrature des unités... Et oui! En 1111. Quatre fois singulier, c'est moi! Grandi, poussé, des détails peu intéressants... Disons que j'ai eu, pour mon malheur, une bonne éducation. Et être instruit, en plus d'être intelligent, ça fait les gens les plus sinueux et les plus malheureux du monde car ils comprennent la nature métaphysique de leur insignifiance... Comme tu me vois, je suis quadrilingue et je lis l'ancien commun et l'ancien elfique. Puis, du folklore, j'en connais! J'ai vécu un peu partout... Je peux te dire qu'à 14 ans, j'étais à la Cité des Murmures alors qu'elle était dans toute sa splendeur, qu'elle miroitait, protégée par sa muraille, vaniteuse et richissime. Ah! C'étaient les belles années! La fiesta! Continuelle... Et puis j'étais amoureux d'une belle basanée, du Compté des vents. Elle s’appelait...  

Ah et puis par la beauté des fées désespérées! Mélisianna! Deux autres de ces machins trucs! J'ai soif! Non, trois plutôt!  J'ai très soif... Merci mon cœur! Tu savais qu'en Elfe ancien Mélisianna veut dire "Celle qui a le décolleté aussi beau que les yeux"? Quoi? Moi, un vieux menteur aviné? Mais non, je suis très respectueux, je te fais des compliments d'objets directs et tu me jette des regards méchants...

Ah la la... Les femmes, étranger, c'est le poison et l'antidote de l'homme... Allez, santé!

Ainsi, j'ai survécu à la grande dévastation de 1152. Je suis un miraculé, si on veut... Un miraculé qui célèbre sa malédiction à chaque gorgée... Par le clitoris incestueux de la reine araignée... Tu vois, mon cochon, je ne sais pas trop pourquoi et comment je tiens, mais je tiens. J'ai voyagé dans les Terres de Lord Kaster, mais ces cinglés m'ont chassé cul par-dessus tête! Savent pas s'amuser, ces coquerelles pathétiques... Tapage nocturne, qu'ils disaient... Un peu plus et j'en pleurerait de dérision...

En 1154, à 43 ans, je suis revenu dans le coin et j'ai vu que quelque chose se passait. Forgebois se construisait sur les ruines de la vieille capitale... Je ne suis pas reparti... Ce minime espoir qui lutte pour vivre est pratiquement la seule inspiration de clarté que je peux détecter dans ce monde multiplanaire de dérisions glauques et dépressives...

Si je suis croyant? Hé hé hé... J'ai longtemps refusé de croire en quiconque, pour ne pas faire honte et insulter une divinité par la foi de mon être abject et pitoyable... Foi blasphématoire d'un cœur véhément et moribond! C'est vrai, j'aurais pu être terrassé sur place... Foudroyé par la dite divinité offensée par mes prières abjectes! Mais finalement, j'ai eu une putain d'illumination spiritueuse... Hédonia! On la dit déesse mineure, mais putain, je peux te dire que son affect est majeur dans ma vie!

Mélisianna! Mon ange! Quatre autres pour moi! Et un café pour mon nouvel ami, il commence à canter et je n'en ai pas fini avec lui...

Eh oui, étranger... T'as ouvert la porte. Tu m'as demandé qui j'étais, tu me paies à boire... Alors mon salaud, t'es pas sorti de l'auberge... Hé Hé... J'espère que tu ne dois pas te lever de bon matin...

À présent, je vais t'expliquer la vérité fondamentale de l'Univers.

En haut il y a les Fées, des sortes de créatures divines. J'en connais une, c'est une Dryade... Si si si, je vais te la présenter...

Puis, au deuxième étage de la splendeur universelle, il y a les Elfes, créatures magnifiques dont la langue est si habile, si riche que leurs mots raffinés sont autant de scintillements qui cristallisent mon âme chaque fois que je discute avec une représentante de cette race supérieure.

Troisième étage, les gobelins. Parce que c'est drôle. Et con comme un manche. Et teigneux comme une chaude-pisse. Et parce que ce sont des parasites tellement exaspérants qu'ils constituent une force de la nature.

Ensuite, les Orques, parce que c'est puissant et simple. Ils ont l'intellect au niveau de la moquette, un peu comme des enfants, mais quand tu les prends par les sentiments, à savoir la bedaine, ils sont d'une loyauté terrifiante! Ils ne pensent pas, ils panse! Nan, petiot, tu ne la comprendras pas... Trop subtil pour toi, étranger! Faut lire, mon vieux!

Enfin, on peut causer des Nains, même si je n'en ai pratiquement jamais vu... On ne peut guère dire qu'ici, les Nains, c'est un problème de taille! Hé hé... Excusez-là...

Malheureusement, en-dessous, au ras du sol, et même, enterrés très creux, il y a nous, les humains. Inaptes, ineptes, inertes, vains, vils, mesquins, orgueilleux, affligeants. Prends les côtés sombres de toutes les races, mélange-les, et tu obtiens: l'âme humaine! Et je sais de quoi je parle, vois-tu! J'en suis un! Des silhouettes de morve qui sont la vermine de ce monde, ce n,est bon qu'à s'ampouler sans tête, qu'à s'adapter à la misère des autres... Rien de noble en nous, tout est à jeter. Nourriture d'orques au mieux... Je persiste et je signe!

Les quoi? Ah, les Drows! Eux ne sont pas dans mon classement. Je te parle de races... Pas d'horreurs de la nature... Je te parle du soleil et tu me parles des aberrations qui poussent dans les sinuosités les plus torturées de l'Ombre sinistre de nos pires cauchemars... Tu veux autant rencontrer les drows que chopper la peste bubonique, mon vieux. Et même que la peste c'est mieux, car avec elle tu meures dans la dignité. Enfin, en comparaison...

Bon, la soirée est jeune, à présent je vais t'enseigner une autre vraie vérité incontournable du multivers qui tisse la trame de nos existences corrompues. Ouvre grand tes oreilles: je vais t'enseigner:

ce que veulent VRAIMENT les femmes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mikl3000.wix.com/tripolaire-moustache
 
Et oui, je suis Verve D'Or...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légende :: ZONE PERFORMANCE DE JEU :: Historique de votre personnage-
Sauter vers: