Expérience théâtrale médiéval/fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cécil de Faux-Bourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stella tavernière
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 39
Localisation : St-Hyacinthe

MessageSujet: Cécil de Faux-Bourg   Dim 23 Fév - 21:50

Cécil de Faux-Bourg, premier né du chef de la maison noble d’Arsaffore est né dans la ville centenaire de la capitale royale. Sa mère, dame Rose de la maison noble de Dime et son père Adrian de Faux-Bourg, premier fils de la maison noble d’Arsaffore étaient tous les deux en hébergement dans la cour du roi Simon le Cinquième, lors de la naissance de Cécil.
Après les premiers semaines, où le bambin réussis à survivre aux premières journées chaudes de l’été, les deux parents nobles dirent leurs adieux au noble roi, ils furent reconnaissant de son humble et chaleureuse hospitalité, qu’ils prêtèrent un sermon à celui-ci; le hameau de Faux-Bourg rejoindrais son royaume et le jeune bambin serais un chevalier pour sa majesté.
L’enfance de Cécil fût très courte, à ses sept ans, il fût envoyer à apprendre les rudiments de la chevalerie où il devint page. Le seigneur où il dût servir dans un petit fort non-loin de la Cité des Murmures. Ses premiers mois, Cécil était davantage un varlet, qu’un chevalier-en-devenir, mais après sa première moisson, il apprit tranquillement l’écriture, les rudiments des mathématiques et l’étiquette tout en agissant en toute servitude à son seigneur.

Là-bas, il devenu ami avec un page ayant pour nom Alphonse DeRosso, les deux se mirent des petites rivalités, toujours à ce tabassé ou bien à jouer aux échecs. Ce fût même grâce à DeRosso que Cécil réussis à monter son premier poney tout seul, les deux gamins étaient toujours en constante amusement.

À ses quatorze ans, après une cérémonie où il devint enfin un homme aux yeux de la noblesse, il acquit le titre d’écuyer et son véritable entraînement débutât; les rudiments de la noblesse dévirent le pain quotidien de Cécil, sans négligé l’équitation, la chasse, le maniement des armes, l’éducation à la religion ainsi que les bases de la médecine.
C’est à l’âge de vingt ans où Cécil eut vent de la destruction d’une grande partie de l’empire, la nouvelle était tellement accablante que le seigneur du château dût quitter pour faire son devoir féodale au roi; son élève aîné : Alphonse devrais rester pour continuer mon éducation et me donner le titre de chevalier.

Une fois à l’âge de vingt-et-un as, que Cécil de Faux-Bourg, sorti du château pour devenir un homme-libre, un chevalier à part-entier pour servir sa majesté. Après avoir visité ses parents à Faux-Bourg, il prit son destrier pour prendre audience avec le roi; celui-ci l’accepta à sa cour pendant quelques semaines, jusqu’au jour où il lui donna l’ordre explicite d’aller aidé sa seigneurie de Forge-Bois.

- écrit par : Guillaume-Antoine Dumont -

_________________
Prenez garde mes amis, je suis tavernière et non aubergiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cécil de Faux-Bourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR
» Un faux pas, et voilà ! [PV Kagura] Hentaï
» "Il est difficile de démeler le vrai du faux." P.Thicknesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légende :: ZONE PERFORMANCE DE JEU :: Historique de votre personnage-
Sauter vers: