Expérience théâtrale médiéval/fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La route commerciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zyo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : L'Assomption

MessageSujet: La route commerciale   Lun 6 Oct - 17:59

Forge Bois, un petit village où tout semble dégénérer plus le fil des saisons avance.
L'automne est déjà arrivé et les feuilles aux couleurs écarlates tombent d'une douceur jusqu'au sol déjà froid comme la mort.

Un petit groupe de personnes, un vieillard encapuchonné, Mendell et ce qui semble être deux gros colosses dissimulés sous des capes bleu, le visage recouvert et les mains dissimulés sous des gants, font chemin vers la forteresse du nord.

Le chemin jusqu'à la forteresse a été guidé par ce vieillard, il semble déjà connaître le chemin.
Le voyage est long et épuisant, marcher toute la journée durant et se reposer au coucher du soleil n'est pas un exercice de mise en forme.

Exténués de ce voyage, le groupe arrive finalement à la forteresse. Le vieillard chuchote à l'oreille des colosses et de ce fait sans dire le moindre mots vont se cacher dans la forêt avant d'arrivé à vue des gardes de la forteresse. De retour en marche, le vieillard et Mendell boivent alors une concoction chacun qui les fît grimacer quelque peu.

Une dizaine de minutes de marche plus tard, le vieillard et Mendell arrivent aux portes de la forteresse et se font interpellés par les gardes.

- Halte là! Identifiés-vous ainsi que vos intentions! Dit alors le garde.

- Je suis venu moi ainsi que mon ami, afin de profiter des avantages commerciaux que votre forteresse puisse nous offrir. Je suis marchand et viens tout juste de m'installer dans un petit village qui nécessite des ressources de toute urgence! L'invasions des orques fait rage et nous devons nous préparer au pire vous comprenez? Je souhaite faire l'acquisition de composantes pour guérir ainsi que des parchemins divins afin de mieux nous défendre lorsque les orcs attaquerons, seriez-vous capable de m'indiquer le chemin vers l'allée marchande?

Au moment où il évoque le mot de marchand, le vieillard fait brasser sa bourse qui semble très bien remplie afin d'appuyer sa démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella tavernière
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : St-Hyacinthe

MessageSujet: Re: La route commerciale   Mar 7 Oct - 12:09

Les deux gardes regardèrent attentivement le visage des deux hommes. Ils ne semblaient pas être des bandits et le son de la bourse pleine fit apparaitre un léger sourire sur le visage d’un des gardes.

-Vous parlez surement des petits villages à une semaine de marche d’ici. Nous avons entendu parlez de tous ces attaques orques qu’ils ont subie depuis quelque lune. Nous savons également que trois petits villages ont été attaqués et il ne reste plus rien…que des cendres. Vous êtes même chanceux d’être encore en vie, un vieillard et un jeune homme qui ne semble pas être un fort combattant…vous êtes bien brave de vous rendre ici sans garde du corps et surtout avec une bourse qui semble bien pleines. Je suis venue au monde dans un de ces petits villages et je suis bien triste de savoir qu’il ne reste plus rien et…..

Le second garde au regard sérieux coupa la parole au garde plus amical.

-Suffit, ils ne veulent pas savoir ta vie ils veulent savoir ou trouvez l’allé marchande. Continuez tout droit et après la grosse maison verte vous tournez à droite. Rendu là vous trouverez les marchants.

Les deux gardent reprirent leurs position et laissa passer les deux voyageurs. Les deux hommes continua leur marche jusqu’au bout de l’allé et tourna à droite après la maison verte. Ils pouvaient voir les citoyens vaguer à leurs occupations et trouva plusieurs kiosques marchant. Le premier vendaient des fruits et légumes, le second de la viande, ensuite des bijoux, un forgerons était à l’ouvrage, un armurier était sur le point de vendre une armure de bonne fortune à un homme bien fortuné. Deux kiosques plus loin une femme assise attendait que les clients viennent l’encourager. Elle semblait avoir toutes sortes de chose à vendre. On pouvait voir des livres, des fleurs, des composantes diverses des babioles inutile et quelque rouleaux de parchemin.

_________________
Prenez garde mes amis, je suis tavernière et non aubergiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : L'Assomption

MessageSujet: Re: La route commerciale   Mer 8 Oct - 11:47

Alors qu'ils arrivèrent dans cette allée, les hommes prirent le temps de se consulter et se dirigèrent d'un pas léger vers la femme qui semblait attendre que des clients viennent l'encourager.

Arrivés au kiosque, les deux hommes commencèrent à regarder ce qui était présenté sur les comptoirs. Après avoir fait le tour avec les yeux, le vieillard se dénoua enfin la langue:

- Bonjour petite fleur! Je cherche à dépenser ma bourse et à remplir ce sac de choses utiles dans les petits villages frontaliers! Les orcs sont violent et nous avons besoins de tout ce qui sera nécessaire afin de résister à l'envahisseur. Qu'avez vous donc à m'offrir? Des parchemins divins aux parchemins vierges et des composantes de soins aux composantes pour se défendre, je suis prêt à acheter car le temps nous est précieux!

Le vieillard fît signe à Mendell et celui-ci sorti de sa poche un petit livre qu'il ouvrit à la page des prix de commerce.

- Voilà! Voilà! Il est efficace cet homme je vous le dit petite fleur! Il sait tout lire et tout compter! Rare son les hommes comme lui! Bon qu'Est-ce que je disais petite fleur? Ha ! Oui ! Qu'as tu à vendre petite fleur?

Le vieil homme tâtait sa bourse afin de bien faire entendre le son des pièces qui se frottent entre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella tavernière
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : St-Hyacinthe

MessageSujet: Re: La route commerciale   Jeu 9 Oct - 1:26

La marchande ce leva à l'arrivée des deux nouveaux clients. Elle écouta le vieillard mais levait un sourcil à chaque fois qu'il l’appelait petite fleur. Un large sourire apparu sur son visage au son des pièces qui se frottaient ensemble. La seule chose que les clients remarqua est c'est dents pourrit et son haleine fétide.

- vous me demandez si j'ai des trucs à vendre, mais ouvrez les yeux mon ami vous êtes au bon endroit. Je suis sure que j'ai tout ce que vous demanderez. Des parchemins divin humm voyons ou j'ai mis sa.

La marchante fouilla dans un tas de vieux papier éparpiller ici et là pour finalement sortir un vieux parchemin écrit en commun.

-Voilà c'est le seul parchemin que j'ai qui pourraient vous être utile. Un vieux fou me la vendu pour des peanuts.Il ma dit que sa peux soigné des gens dans une sorte de cercle j'ai pas trop compris mais je vous le laisse pour seulement  6 pièces d’argent.  Pour ce qui est des parchemins vierges j’en ai seulement deux à ma disposition. Je les avais gardé pour une vieille prêtresse un peu folle, elle ce parle toute seule et elle croie qu’elle fait la conversation avec son dieu et ce en tout temps.  Elle cri parfois et pleur sans aucune raison… si vous le voulez je vous les laisse pour seulement 5 pièces d’argents chacun.

La marchande gardait son sourire tout en cherchant une boite. Les deux client pouvait remarque que son kiosque était en fais un vrai foutoirs. Il y avait de la nourriture pourrit sur des livres du lingue sale sur les coffres. Et de la poussière sur des bocal qui renfermait un liquide d’une couleur brunâtre.  Plus elle fouillait plus des odeurs nauséabonde parvenait au nez des clients. Après quelques minute de recherche elle finit par trouvez ce qu’elle cherchait.

-Bon le voilà mon bon vieux coffre à potions. Je dois surement avoir quelque chose qui vous plairait là-dedans.  Humm il me reste 2 potions de soin de moyenne qualité (soin 3) je vois l’ai laisse pour deux pièce d’argent chacune. J’en ai une de meilleur qualité (soin 5) je vous la laisse pour trois pièces d’argent. J’ai aussi trois potions qui peuvent vous donner la force d’un géant  je vous les laisse pour une d’or chacune.

Elle referma le coffre et ce retourna pour chercher un autre coffre. Mais celui-ci elle le trouva assez rapidement.

-Maintenant j’aurais peut-être quelque petite composante qui pourrait vous intéressez. J’ai une dizaine de pyrite de fer que je vous laisse pour 4 pièces de cuivre chacune. Deux fiole de graine d’ambroie pour 3 pièce de cuivre chacune, deux fiole de poudre helba pour trois pièce de cuivre chacune, une fiole de roche volcanique pour 5 pièces de cuivre et une fiole de poudre d’illusion pour 2 pièces de cuivre.

La marchante replaça son coffre et ce mit a pensé
.
-Humm qu’est-ce qui pourraient bien leurs être utile pour ce défense ou ce protéger contre ces vilaine créature. Ha oui je sais ce qui pourrait vous être utile. Ce merveilleux collier sera vous protéger contre des attaques physiques. La seule chose que vous devez faire ces vous trouver un magicien qui sera le doter de sa magie protectrice vous pourriez l’avoir pour seulement 10 pièces d’or. J’ai aussi de vielle pierre que vous pouvez ajouter à vos armes elle vous donne la puissance d’un orque. Il m'en reste 4 je vous les laisse pour 5 pièces d’or chacune. Elle demande juste à voir un magicien pour activer son pouvoir. J’ai également des livres d’histoire que vous pourriez acheter pour compter de belle histoire à vos enfants ou petit enfants. 3 pièces d’argent du livre….

(la marchante n’arrêteras pas de parler et de vous proposer des trucs inutile temps que vous ne l’arrêterez pas)

_________________
Prenez garde mes amis, je suis tavernière et non aubergiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : L'Assomption

MessageSujet: Re: La route commerciale   Jeu 9 Oct - 18:00

Les deux hommes se regardèrent et se consultèrent un instant.
Mendell commença à prendre des notes et semblait avoir un air songeur quelques instants.
C'est alors qu'il s'exclama:

- Donc dans l'éventualité que nous prenons les trois parchemins, les trois potions de soin, les trois potions de force, l'intégralité des pyrites de fer, la fiole de poudre d'illusion et un livre de compte d'histoire...Si vous avez un livre sur les golems prenons lui d'abord. Alors nous additionnons, multiplions... additions... heum.. oui c'est ça! Un total de six pièces d'or et deux pièces de cuivre. Donc avec un achat de cet envergure, puisque que nous devons tout de même en faire le commerce pouvons nous nous entendre sur un prix global de cinq pièces d'or?

Mendell se frottais alors la barbe attendant la réponse de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella tavernière
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : St-Hyacinthe

MessageSujet: Re: La route commerciale   Jeu 9 Oct - 18:51

toujours avec son jolie sourire la marchante prit une pause pour réfléchir.

-humm vous m'offrez 5 pièces d'or quand tout ceci en vos 6 et deux cuivres. Vraiment je comprend que vous désirez revendre ceci en vous fessant quelques bénéfices mais moi je serais perdante dans tout sa. Je vous ajoute une fiole de poudre d"illusion pour la totalité de 5 sous d'or et 5 pièce d'argent et on est en affaire. Quand pensez-vous?

_________________
Prenez garde mes amis, je suis tavernière et non aubergiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : L'Assomption

MessageSujet: Re: La route commerciale   Jeu 9 Oct - 19:06

Les deux hommes se consultèrent...
Le vieillard ouvrit sa bourse et habilement comme à l'habitude, Mendell en sortit 5 pièces d'or et 5 pièces d'argent qu'il donna aussitôt pendant que le vieillard remplissais sa bonace.

-Nous nous reverrons ma chère dès cet hiver, marmonna le vieillard tandis qu'il œuvrait à remplir son sac. Merci de faire affaire avec nous.

Les deux hommes prennent alors le chemin de la sortie de la forteresse afin de rejoindre les deux colosses jusqu'au fameux village de Forge Bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La route commerciale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route commerciale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légende :: ZONE PERFORMANCE DE JEU :: La Forteresse du Nord-
Sauter vers: